Sanctuaire

Vegan Impact s’associe au sanctuaire du Domaine des Douages  

Le véganisme gagne du terrain. L’antispécisme grandit. L’animalisme progresse. L’éthique animale fleurit. L’activisme en faveur des animaux de ferme quant à lui se développe et a pris de nombreuses formes au fil du temps, dont l’une d’elles est la libération animale.

Sauver les victimes de l’industrie carnée, qu’il s’agisse d’une ou plusieurs à la fois, est infiniment louable et mérite d’être salué
.

Chaque individu compte, chaque individu est différent, chaque individu a sa propre histoire, sa propre expérience de la vie, son propre vécu.
Mais l’acte de libération en lui-même n’est pas une fin en soi, bien au contraire : il s’agit bel et bien là d’un véritable commencement pour l’être rescapé, presque un renouveau, une renaissance.

C’est pourquoi l’Après s’avère essentiel, critique.
Les sanctuaires pour animaux représentent cette particule d’espoir, cette chance de découvrir non pas une vie mais LA vie, ses joies, ses peines, ses amitiés, ses rivalités, et toute cette palette d’émotions que seule une existence comme celle qu’accordent avec bienveillance ces refuges offre à ses résidents à plumes, laine, fourrure et écailles.

Le Domaine des Douages, refuge créé en 2009, est le plus grand sanctuaire français pour animaux de ferme.

Dominique, 60 ans, ancienne éleveuse devenue vegan, se démène presque seule jour après jour, pour garantir à ses magnifiques hôtes, moutons, chèvres, poules, coqs, brebis, boucs, agneaux, canards, oies, cochons, vaches, veaux, le meilleur des futurs, quand ceux-ci ont vécu le plus épouvantable des passés.
Seulement voilà : noyée sous une charge de travail immense, 100 hectares en pleine campagne dans la Nièvre, et plus de 800 animaux dont elle doit s’occuper, Dominique lance aujourd’hui un appel à l’aide.
La raison ? Un manque cruel de dons, et donc d’argent, indispensable à l’entretien du domaine, à l’achat de matériel et de nourriture pour ses centaines d’hôtes, ainsi que pour payer les factures du vétérinaire.

« Sans structures comme la nôtre, il n’y a aucune issue !! Et alors que deviennent les animaux ??? Euthanasiés, abattoir ou retour chez un autre éleveur qui continuera à les exploiter… Si nous nous effondrons, la plus grande structure de France pour animaux de ferme, combien cela dissuadera d’autres associations de se lancer dans ce chemin, puisque impossible à réaliser par manque de soutien ? Refuser de continuer à voir des images de maltraitance animale dans des élevages, signer des pétitions pour que cela cesse, sont une chose mais donner le moyen d’agir aux défenseurs des animaux de ferme est également nécessaire sans cela, tout le reste n’est que du vent…. »

Cet appel n’aura pas été vain.
Notre association Vegan Impact l’a non seulement entendu, mais a décidé de le considérer comme une priorité absolue.

Le Domaine des Douages pourrait être -il l’est déjà, en vérité- la promesse d’un avenir heureux pour des centaines et des centaines de moutons, chèvres, poules, coqs, brebis, boucs, agneaux, canards, oies, cochons, vaches, veaux, actuellement torturés, mutilés, tourmentés,
exploités par l’industrie carnée.

Aidez-nous à sauver cet extraordinaire refuge, et à venir en aide à son extraordinaire cheffe d’orchestre, Dominique.
Aidez-nous, aidez-la à faire de ce lieu un havre de paix pour toutes les victimes du carnisme et du spécisme pour les années, non, les décennies à venir.

► Faire un don pour sauver ce sanctuaire

Cliquez ici

 

 Faire un don par chèque

à libeller à Association Domaine des Douages et à envoyer à : Association Domaine Des Douages 58240 Chantenay St Imbert

► Faire un don par virement