Dossiers santé

 

L’IMPACT DU LAIT SUR NOTRE SANTE

Le lait n’est consommé massivement que depuis 60 ans, mais à écouter certaines marques ou certains lobbies, il serait un élément indispensable à notre bonne santé et à notre longévité.
Pour autant, de plus en plus d’études fleurissent et alertent sur les dangers que sa consommation, voire sa surconsommation, peut provoquer.

Faisons le point sur ses apports, ses conséquences et sur les alternatives qui se développent.

 

 

Le lait, depuis quand ? A cause de qui ?

Contrairement à la croyance populaire, la consommation massive de lait et de produits laitiers est relativement récente, car ces produits ont longtemps été considérés comme des produits de luxe. Comment en est-on arrivé à cette surconsommation ? [Lire la suite…]

 

Le lait est-il réellement bon pour notre santé ?

A écouter les pubs et les industriels, le lait et ses dérivés seraient indispensables au bon développement des enfants et à l’organisme humain adulte :
Est-ce vrai ? [Lire la suite…]

 

Alors on mange quoi ?

Le lait et ses dérivés sont partout, et pourtant il est très facile de s’en passer, et de les remplacer en cuisine et pâtisserie : les alternatives sont nombreuses, plus saines, et surtout délicieuses ! [Lire la suite…]

 

Alors, convaincus ?

 

  • In fine, il en résulte quelques principes et conseils à retenir : 

Les produits laitiers ne remplissent aucun rôle fondamental contribuant au développement de la bonne santé humaine.
Même pour les enfants en bas âge (0 à 4 ans), les idées reçues sont battues en brèche : le lait maternel, ainsi que les alternatives végétales, suffisent à parfaitement combler les apports nécessaires à une bonne croissance et à un bon développement.
Si les humains peuvent tolérer les protéines de lait en petites quantités, celles-ci deviennent dangereuses pour leur santé si elles sont en excès.

Les produits laitiers ne sont pas utiles à un régime alimentaire équilibré, puisque ne présentent aucun composant que l’on ne puisse trouver ailleurs, et notamment dans le règne végétal.

Pour mémoire, le calcium, se trouve dans une variété d’aliments comme les légumineuses, le persil, les amandes, et presque tous les légumes, même dans l’eau que nous buvons même…

Le seul et principal danger reste de mal s’alimenter.

Nous devrions chaque jour adopter une alimentation aussi riche en fibres, en légumes et en fruits, que faible en graisses, et végétalement variée, pour disposer des vitamines et minéraux nécessaires au maintien de notre bonne santé.

Le Professeur Henri Joyeux, spécialiste des relations entre alimentation et cancer recommande de faire la part belle dans nos assiettes à «des fruits et des légumes frais, des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots de toutes les couleurs, pois cassés, soja) en quantité», et de préserver leur teneur en vitamine C, lorsque cuits, par la vapeur douce.
Il affirme que : «la consommation de 3 à 4 produits laitiers par jour est une aberration (…) le meilleur calcium est d’origine végétale, associé à la vitamine C, où il est absorbé jusqu’à 75% par notre tube digestif. Alors que le calcium animal l’est, au plus, à 40% ».


Vidéo du Pr. Henri Joyeux, cancérologue et chirurgien digestif qui explique pourquoi le lait ne doit pas être consommé.

N’y a t’il pas une vraie contradiction dans les messages de santé publique français qui conseillent de consommer de 3 à 4 produits laitiers par jour, alors qu’ils recommandent dans le même temps de limiter les sucres et les graisses ?

Attention : Les recommandations prodiguées dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien de santé.